Les 10 compétences d’entrepreneur incontournables

Quelles sont les compétences-clés d’un entrepreneur ? Y a-t-il des compétences indispensables pour pouvoir entreprendre et réussir ?

Entreprendre, c’est traverser différentes étapes afin de parvenir à concrétiser une idée ou un projet. Chacune de ces phases fait appel à des compétences essentielles.

Bien sûr, chaque aventure entrepreneuriale requiert des savoir-faire propres à l’activité concernée, mais certaines compétences sont communes à tous les projet.

Voici la liste des 10 compétences d’entrepreneur nécessaires pour se lancer dans un projet de création d’entreprise.

Les 10 compétences d’entrepreneur essentielles.
1) Savoir identifier une opportunité.

Identifier des opportunités consiste à faire ressortir des besoins insuffisamment satisfaits ou à anticiper des besoins futurs mis en évidence par l’évolution du marché ou encore par les innovations technologiques. C’est aussi prendre conscience des ressources dont on dispose déjà, de leur valeur et de leur potentiel.

C’est être lucide sur ses atouts et ses chances. C’est bien se connaître, tant au niveau de ses qualités que de ses limites. C’est identifier des avantages concurrentiels probables.

Cette compétence d’entrepreneur comporte deux phases :

la phase d’étude de marché,
l’analyse de la faisabilité.

2) Savoir modéliser une vision entrepreneuriale.

Cette compétence touche à l’élaboration du plan d’affaires ou business plan. De la même manière qu’on ne construit pas une maison sans faire de plan, on ne crée pas une entreprise sans établir de prévisionnel.

Le plan d’affaires comporte normalement les parties suivantes :

une présentation de l’idée,
une présentation de l’équipe et du porteur de projet,
la présentation du projet lui-même,
le résumé de l’étude de marché,
la description de l’organisation visée,
le plan d’actions,
la partie financière,
la partie juridique,
et enfin l’étude des risques.

Voir aussi notre article : Créer un business plan en 4 étapes (plus outils gratuits).
3) Savoir faire émerger une structure.

Cette compétence d’entrepreneur touche à la concrétisation des objectifs du plan d’action. Il s’agit d’arriver à réunir les moyens financiers, matériels, et humains nécessaires pour les atteindre. Des connaissances en organisation et en montage de projet seront nécessaires, ou à défaut, une bonne dose de bon sens.

Une fois les différents éléments réunis, il faudra les affecter au bon endroit au bon moment, et coordonner les efforts.
4) Le leadership.

Devenir chef d’entreprise ce n’est pas seulement faire preuve d’autorité et savoir déléguer. C’est aussi savoir susciter l’adhésion, y compris lorsque l’on a pas encore d’employé.

Le leadership est un “softskill” indispensable. Il permet :

d’être plus proche de ses employés, partenaires, fournisseurs et sous-traitants, et ainsi de mieux les comprendre,
d’obtenir plus d’implication et de motivation de leur part,
de gagner en productivité,
de valoriser les talents,
d’augmenter le bien-être au travail.

5) Savoir communiquer.

La communication est une des compétences d’entrepreneur essentielles. Qu’elle soit interne (tournée vers les équipes) ou externe (tournée vers l’extérieur), la communication doit toujours être au service d’un message clair, pertinent et efficace.

En communication, le fond compte autant que la forme. Le message et le support doivent être choisis en fonction de l’interlocuteur et de l’impact attendu.

Voir aussi notre article : 41 supports de communication pour votre entreprise.
6) Savoir manager (dans le sens de gérer, organiser).

Le management est une compétence complexe, qui touche à différents domaines :

la gestion et l’optimisation du temps,
la planification les tâches,
la définition, le suivi et le contrôle des objectifs,
l’évaluation des résultats,
la motivation des équipes,
la résolution des problèmes organisationnels et des conflits,
la gestion des risques,
ou encore la responsabilisation des collaborateurs.

Il ne faut pas oublier que la réussite de l’entreprise dépend avant tout de sa performance organisationnelle !
7) La maîtrise du marketing.

Le marketing vise l’accroissement des parts de marché de l’entreprise. C’est une compétence-clé pour qui souhaite s’imposer durablement face à la concurrence.

Le marketing ne se résume pas au choix du meilleur support de communication. Il est avant tout une réflexion stratégique à court, moyen et long terme.

Le marketing consiste en une démarche d’étude de marché, de segmentation, d’identification des cibles, et enfin de définition de la politique commerciale selon la méthode des “4 P” :

positionnement,
prix,
produit,
promotion (politique de communication).

Voir notre article : Qu’est-ce que le marketing ?
8) Les compétences commerciales.

Les compétences commerciales regroupent un certain nombre de techniques de vente et de négociation visant à attirer de nouveaux clients et à fidéliser la clientèle existante.

Voir notre article : Les techniques de conclusion d’entretien de vente.
9) La gestion des ressources humaines.

Cette compétence d’entrepreneur touche aussi bien au recrutement qu’à la formation, la motivation ou encore la gestion de carrière. C’est une compétence stratégique si les ressources humaines sont le principal facteur de création de valeur au sein de l’entreprise, ou s’il y a une difficulté particulière à y accéder.
10) Les compétences en gestion financière.

Savoir gérer les finances est crucial pour pérenniser l’entreprise. La capacité à comprendre et maîtriser la rentabilité, les flux financiers et la trésorerie déterminent l’avenir de la structure.

Il faudra apprendre à :

anticiper les défauts de paiements,
gérer les flux de trésorerie,
calculer les taux de marge,
prévoir les besoins financiers,
identifier les ressources financières,
utiliser les outils financiers prévisionnels,
ou encore connaître la législation ainsi que les contraintes et opportunités sociales et fiscales.

Même si une partie de ces tâches peuvent être déléguées, le chef d’entreprise devra au moins en comprendre les enjeux…

Source : creerentreprise.fr

Laisser un commentaire