Le Salon des Entrepreneurs de Guinée

Interview : avec Souleymane Camara, Commissaire général du Salon des Entrepreneurs de Guinée sur le « Social Entrepreneurship Program »

Le « Social Entrepreneurship Program » est destiné à encourager les entreprises à innover et à développer des initiatives visant à faciliter la vie quotidienne des populations face au COVID-19»


Le Salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) et le Groupe de la Banque Mondiale ont officiellement lancé ce lundi 25 mai 2020, l’initiative Social Entrepreneurship Program (SEP).

Ce programme dont les inscriptions se déroulent du 25 mai au 28 juin 2020, sous forme d’appel à projets en ligne, vise à soutenir l’entreprenariat fortement éprouvé par l’impact économique de la crise sanitaire liée au Covid-19. Nous avons rencontré Souleymane Camara, Commissaire général du SADEN pour en parler.

ENTRETIEN.

FA : En quoi consiste l’appel à projets du « Social Entrepreneurship Program » ?

S. Camara : cet appel à projets est destiné à encourager les entreprises à innover et à développer des initiatives visant à faciliter la vie quotidienne des populations. Dessiné sous forme de compétition virtuelle, l’objectif du SEP est de valoriser l’apport des entreprises au développement de solutions à impact économique, technologique et social immédiat pour aider nos concitoyens à faire face aux difficultés liées à la pandémie du Covid-19. Plus spécifiquement, les projets qui seront soumis devront présenter des solutions dans l’un des six domaines que représentent la santé, l’éducation, l’agrobusiness, la technologie, la logistique & le transport, et enfin la culture & le tourisme.

À l’issue de cette compétition, et grâce au soutien salvateur du Groupe de la Banque Mondiale, au moins six entreprises se verront décerner une subvention. L’organisation d’un Bootcamp permettra également aux candidats de bénéficier de conseils personnalisés dans leurs démarches et de séances de formation sur-mesure pour développer et mettre en œuvre leur projet.

FA : In fine, quels sont les objectifs concrets ?

S. Camara : Les objectifs concrets sont de plusieurs ordres surtout dans le contexte pandémique que nous traversons. Il s’agit tout d’abord de stimuler l’innovation et la créativité de nos entreprises ; mais également de permettre à des entreprises de poursuivre leur activité, de maintenir ou créer des emplois et enfin de faire participer les entreprises au maintien de la stabilité de l’économie guinéenne. Autant de défis qui devrait modestement contribuer à protéger les PME lauréates contre les impacts de la maladie.

FA : Comment va se dérouler la compétition ?

S. Camara : La compétition se déroule en 5 phases distinctes :

du 25 mai au 28 juin 2020, c’est le début de la phase d’inscription des projets ;

le 4 juillet 2020, marquera l’annonce des projets sélectionnés pour la phase finale et sa session de pitchs très attendue ;

du 6 au 11 juillet 2020, les sélectionnés bénéficieront de leurs premières séances de coaching et de perfectionnement des plans d’affaires ;

du 13 au 18 juillet 2020, débutera les auditions finales en ligne devant les membres du jury ;

et le 20 juillet 2020, ce sera l’annonce des résultats officiels.

Voici en somme comment nous serons organisés.

FA : Comment va se faire l’accompagnement pour les porteurs de projets sélectionnés ?

S. Camara : Pour accompagner les porteurs de projets qui passeront la phase de présélection, treize « coach », spécialistes dans les domaines d’action concernés par l’appel à projets, seront mis à la disposition des candidats retenus pour leur encadrement. Ces professionnels auront pour mission d’aider les porteurs de projets dans le développement et la mise en œuvre de leur plan d’affaires.

FA : Quels sont les critères d’éligibilité ?

S. Camara : En ce qui concerne les critères d’éligibilité, nous l’avons voulu le plus inclusif possible pour permettre au maximum de nos compatriotes ou qu’ils se trouvent de pouvoir contribuer à cette réflexion et à ce challenge. Ainsi, pour participer au SEP, le porteur de projet doit être de nationalité guinéenne (quel que soit le pays de résidence) ou résider en Guinée, et être âgé entre 18 et 40 ans. L’entreprise doit également évoluer dans l’une des six catégories indiquées pour que son projet soit éligible. Les solutions proposées doivent concerner une technologie ou initiative innovante et apporter une réponse concrète à une problématique touchant les populations dans le contexte actuel. Le potentiel de création d’emplois doit être d’au moins 5 emplois sur les deux prochaines années. Il va sans dire que les candidatures féminines sont fortement encouragées.

FA : Comment sera faite la sélection ?

S. Camara : Les projets feront l’objet d’un examen basé sur la pertinence et le caractère innovant de la solution proposée. Ils seront sélectionnés en fonction de la capacité du porteur de projet à le mettre en œuvre, la durabilité de la solution proposée ainsi que de ses impacts social, économique et environnemental et de sa viabilité financière. Les candidats présélectionnés seront auditionnés par un jury composé d’experts dans leur domaine de compétence.

FA : Comment participer ?

S. Camara : A partir du 25 mai, et jusqu’au 28 juin 2020, les porteurs de projet pourront présenter leur candidature à cet appel à projets qui se déroulera exclusivement en ligne sur le site du SADEN. Pour les candidats ne possédant pas d’équipements informatiques et d’une connexion Internet à leur domicile, l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE) met à disposition des candidats, ses agences de Conakry et de l’intérieur du pays, dans le respect des mesures sanitaires et gestes barrières liés au Covid-19. Les résultats définitifs sont attendus à partir du 20 juillet 2020.

FA : Merci

Entretien réalisé par Mamadou Aliou Diallo pour Financial Afrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page